Les sites Comparagroup
Accueil > Actualités > Le système de santé français, l’un des trois plus chers du monde
28 novembre 2011 par Sophie Barthélemy

Le système de santé français, l’un des trois plus chers du monde

Le système de santé français, l’un des trois plus chers du monde

Le classement OCDE des systèmes de santé place la France en troisième position avec 11,8% de son PIB happés par les dépenses de santé, derrière les Pays-Bas et les États-Unis. Si le coût de notre système de santé est parmi les plus chers du monde, il est possible de réduire la note, tous les efforts n’ayant pas été entrepris.

Le classement de l’OCDE signale la cherté du système de santé français

La réputation de notre système de santé d’être ruineux n’est donc pas usurpée et ce classement de l’OCDE nous rassure en ce qu’il nous signale qu’on peut difficilement faire pire. Mais est-ce si grave de peser autant dans le PIB ? Que préfère-t-on entre un pays qui consacre un peu plus d’un dixième de sa richesse nationale à la santé de ses citoyens et un pays qui ne (pourrait / voudrait) consacrer que 3% ?

Alourdissement général des dépenses de santé dans les PIB

Le dernier rapport de l'OCDE paru le 22 novembre fait apparaître la France en 3ème position des systèmes de santé les plus coûteux. Basé sur les chiffres de 2009, les dépenses de la Sécurité Sociale se sont élevées à 11,8% du PIB français, juste derrière les 12% des Pays-Bas et loin derrière les 17,4% des États-Unis. Remarquons sur ce point que la comparaison avec les États-Unis est délicate puisque c’est un État continent de plus de 300 millions d’habitants doté d’une administration fédérale sans commune mesure avec la notre.

 

Habitué au déficit chronique des comptes de la Sécurité sociale et à la quasi-absence de croissance en France, c’est sans surprise que l’on constate l’augmentation de la part de la Sécurité Sociale dans notre PIB, laquelle franchissait juste le seuil des 10% (10,1%) en 2000. Cette augmentation est commune à l’ensemble des pays de l'OCDE, conséquence du ralentissement de la croissance mondiale en 2008 d’après Gaetan Lafortune, économiste à l'OCDE. Tandis que la moyenne de la part du PIB consacrée aux dépenses de santé par les pays membres de l’organisation se chiffrait à 7,8% en 2000, la moyenne est aujourd'hui passée à 9,6%.

La nécessité de réduire les dépenses publiques malgré l’équilibre du système de financement

La part du financement public français représentait 79,4% des dépenses totales en 2000. A présent, sous l’effet de la plus grande prise en charge des dépenses de santé par les mutuelles et assurances complémentaires, cette part de l’intervention publique est descendue à 78%. La France arrive sur ce point 11ème du classement mondial, juste entre les Pays-Bas (85%) et la moyenne de l'OCDE (72%). La part publique des dépenses de santé est à peine plus élevée qu’en Allemagne (77%) et moindre que celle du Royaume-Uni (85%).

 

Le financement du système de santé français partagé avec l'assurance privée qui intervient à hauteur de 13% des dépenses aboutit à ne faire supporter aux ménages que 7% de leurs frais de santé, alors que cette part est de 13% en Allemagne où les assurances complémentaires ne couvrent que 9% des frais médicaux.


Si notre financement des dépenses de santé se révèle équilibré selon Gaetan Lafortune, cela ne nous exonère pas de devoir réduire la charge des dépenses de santé. D’après l’économiste, il ne s’agit pas d’une mission impossible car la France possède des marges de manœuvres sans avoir à augmenter la part des dépenses restant à la charge de l’assuré : « Il y a de la marge ailleurs, notamment en renforçant la place du générique et en réduisant les frais hospitaliers. »


Effectivement, selon les chiffres de l'OCDE, tandis que le générique représente 69% du marché du médicament en Allemagne, il n’en représente que 20% en France. 

Retour à la liste des actualités
A lire également
8 décembre 2013
Les petites mutuelles, maillon fort de la solidarité

Une initiative solidaire de mutuelle communale directement menacée par la loi de financement de la sécurité sociale votée le 3 décembre 2013.


Lire la suite
19 octobre 2013
Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière...
=> En dépit des 818 cas graves de grippes enregistrés à l'occasion de la dernière saison grippale, les pouvoirs publics éprouvent de plus en plus de difficultés à lutter contre le scepticisme des Français quant à...
Lire la suite
4 octobre 2013
La Mutuelle Générale se renouvelle
A l'heure où les mutuelles santé se montrent globalement satisfaites à l'égard de la Stratégie Nationale de Santé récemment présentée par le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault, La Mutuelle Générale part à...
Lire la suite

Comparatif

Comparez les différents acteurs des mutuelles en ligne en un simple clic

Fiches pratiques

Le fonctionnement des mutuelles et assurances santé expliqué grâce à nos fiches pratiques

Synthèse

Découvrez les forces & faiblesses des mutuelles et assurances santé au sein de notre rubrique synthèse

Lexique

Les termes techniques des assurances santé et des mutuelles n'auront plus de secret pour vous grâce à notre lexique.